Cinéma : Les Misérables au Festival de Cannes

jeudi 23 mai 2019
par  Nicole de Micheaux
popularité : 34%

Pendant les activités estivales du club de jeunes de Montfermeil, les réalisateur du film, Ladj Ly, s’est formé au cinéma dans sa cité et s’est passionné en commençant à poster ses œuvres sur You Tube. Ce film, son premier long métrage dans un parcours classique, se trouve en Compétition officielle du Festival de Cannes.

JPEG - 25.1 ko Le film débute sur des drapeaux agités par la foule et des clameurs en l’honneur de l’équipe de France qui venait de gagner la Coupe du Monde en 1998, moment où tous les Français étaient unis sans distinction de couleur. Puis Montfermeil remet les pieds sur terre et retrouve ses haines intestines. C’est dans cette banlieue de Paris, en Seine-Saint-Denis, que Victor Hugo avait situé son roman Les Misérables. C’est là que vient d’être muté Stéphane à la Brigade anti-criminelle (dite BAC) locale. Il s’intègre à une équipe formée de Chris et Gwada. et découvre de nouvelles méthodes pour régler les conflits...

Tout les événements qui y figurent sont basés sur des faits récents et Ladj Ly y raconte ce qu’il y a vécu, en particulier le vol par un enfant de la cité d’un petit lion dans un cirque de gitans, et les graves conséquences qui en ont découlé. Les bandes rivales, gérées par des hommes puissants qui se connaissent, tentent de régler entre eux et avec la police les problèmes journaliers. Des faveurs sont accordées en échange d’autres concessions, et ces petits accommodements permettent souvent aux protagonistes de s’en tirer sans trop de dommages. Les policiers savent que la situation est tendue et peut exploser à tout moment, mais profitent aussi de leur pouvoir pour couvrir leurs bavures. Chacun se satisfait de cet état de fait, ce qui scandalise profondément la jeune recrue dans sa découverte du système. Le plus impressionnant c’est que les groupes d’enfants s’organisent eux aussi en clans et, inconscients des risques, ne sachant pas encore utiliser la médiation, n’hésitent pas, pour se venger des actions policières, à mettre leurs vies et celles de leurs adversaires en danger en utilisant des explosifs.

Ladj Ly n’impose aucun jugement, il sait que la situation est complexe. Lorsque la caméra prend de la hauteur, on constate que les appartements des policiers jouxtent la cité. D’après le réalisateur les policiers comme les résidents de la cité sont des victimes du système et la situation ne fait qu’empirer. Ce film est un cri d’alerte.


Les misérables, France – 1h42

Réalisation : Ladj Ly ; scénario : Ladj Ly et Giordano Gederlini, ; image : Julien Poupard ; son : Arnaud Lavalex.
Interprètes : Damien Bonnard (Stéphane) ; Alexis Manenti (Chris) ; Djebril Zonga (Gwada) ; Issa perica (Issa) ; Al-Hassan Ly (Buzz).


Commentaires

Agenda

 

2019

 

<<

Octobre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
30123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123

Brèves

20 septembre - DVD Cinéma : Dieu existe. Son nom est Petrunya

Au mois de Mai, nous vous avions signalé ce petit bijou macédonien. Vous allez pouvoir faire (...)