Cinéma : J’veux du Soleil

vendredi 3 mai 2019
par  Jacques Vercueil
popularité : 36%

Un film pour amoureux des Gilets Jaunes, comme l’est François Ruffin (Merci Patron !) qui aime dans cette couleur la lumière de l’astre radieux ! On verra sa bouille sympathique tout au long de la projection, et de temps en temps celle de son comparse Gilles Perret (La Sociale, superbe résurrection des ambitions du CNR à la sortie de la guerre) ; l’inépuisable faconde de l’ancien créateur du journal de satire politique Fakir animera ce road movie qui nous promène de rond-point en rond-point dans un voyage bien organisé.

Une première impression s’impose : ces gens sont heureux d’être là, sur leurs carrefours, et de faire ce qu’ils y font. Plaisir de se retrouver avec des inconnus devenus des proches, avec qui se partagent les mêmes colères et les mêmes espoirs (les autres n’y viennent plus), plaisir de jouer à Robin des bois (certains évoquent un ’plaisir de gosses’) et d’être utiles ensemble les uns pour les autres en construisant une baraque, en montant un barbecue, en organisant la gestion des denrées apportés par les sympathisants... Plaisir, pour beaucoup d’entre eux, de la découverte de l’action collective, et de la puissance que confère le nombre : tout ce que peut se permettre une petite foule, comme d’ouvrir un péage (et en être remerciés !) ou de brûler des pneus. Les syndicalistes doivent se dire que la roue a tourné : où était leur erreur ? leur tour reviendra-t-il, quand et comment ?

Ce plaisir d’être ensemble est pour plusieurs des interviewés en fort contraste avec la solitude qui était leur sort auparavant : et sans doute cela joue-t-il un rôle dans la poursuite d’un mouvement qui ne sait pas trop où il va (Macron démission, vraiment ?). Mais nous voici déjà dans une seconde dimension de cet impressionnant dossier : la pauvreté. Pour des gens qui depuis des années vivaient le désarroi de voir se dégrader leurs moyens d’existence — un emploi durable qui devient précaire, puis qui disparaît ; des relations sociales et familiales qui se défont, tandis que les services publics s’éloignent, se raréfient... pour ces démunis, une fenêtre s’est ouverte, par où entre la solidarité, et par où on peut au moins crier sa colère et entendre que d’autres crient aussi pour le même combat.

Le film est fait pour l’essentiel des entretiens de Ruffin avec des personnes choisies sur les ronds-points, entretiens souvent poursuivis en intérieur dans le calme d’une cuisine ou... d’une salle de bains ; le montage les entrecoupe de quelques images d’archives, séquences de télé illustrant le zèle des média à montrer les dégradations en centre-villes, ou exposant la froideur professorale de Macron. Que cela tranche, merci montage, avec l’empathie débordant de Ruffin — les Ukrainiens ont bien de la chance avec leur Zélensky ! Mais on aura aussi quelques images réussies de policiers cognant, ou écrasant une figure de citoyen sur le pavé...

On ne peut pas tout avoir. Ce plaidoyer se présente comme un contrepoint à l’information ’officielle’ des médias, et c’est ce qu’il est en effet. Ne lui demandez pas ce qu’est ce ’grand plan’ cité par un maifestant comme cause des malheurs de ses frères, ni comment éviter que des brutes viennent faire du saccage à l’abri d’une foule revendiquant son droit au désordre, ni comment une minuscule minorité de G.J. dévoyés a pu réussir à éliminer des centaines de radars à travers le pays... ni quel serait le prix du panier de la ménagère sans cette mondialisation vilipendée ! Mais poser des questions et tenter de réfléchir, est-ce bien raisonnable, alors que, nous dit Carrefour, ’nous avons tous droit au meilleur’ ?

Ainsi, ne demandons pas plus à ce film que ce qu’il offre, mais respectons l’émotion dégagée par les braves gens qui nous sont présentés, et profitons de la belle macro-affiche du spectaculaire Marcel, que l’on croirait sortie de chez JR et Varda !


Film documentaire français (2019) de François Ruffin et Gilles Perret, durée 1h16.


Commentaires

Agenda

 

2019

 

<<

Mai

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
293012345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
Aucun évènement à venir les 48 prochains mois