Coups de cœur. A Paris. Automne 2019. Petites scènes de rue.

lundi 21 octobre 2019
par  Danielle Stordeur, Lucien Farhi
popularité : 77%

La réalité dépasse la fiction
La scène se déroule à la sortie du cinéma l’Archipel, Boulevard de Strasbourg, à deux pas de la Place de la République [1]. A la sortie de la séance qui a vu Humphrey Bogart se débattre pour protéger les témoins d’un crime devenus de ce fait la cible du criminel (« La femme à abattre »), nous émergeons du cinéma pour tomber, surpris, au milieu d’un groupe de trois CRS en faction, mitraillettes en position. Bien que sachant qu’ils ne répondent jamais aux questions je me hasarde à demander ce qui se passe. Réponse classique, « Rien, on est là, c’est tout ». Comme ils sont souriants, j’ajoute que cela fait une drôle d’impression quand on vient de voir un film policier … Goguenard, l’un d’eux, s’adressant à Lucien, lui fait, avec un sourire complice, cachant une franche hilarité : « La réalité dépasse la fiction » !!!

Trois petits sketches, le même jour, l’un après l’autre, chouette happening

Un bisou applaudi. Nous flânons, Lucien et moi, rue Mazarine, attendant l’heure de notre film. Avant de traverser la rue, je lui glisse, en douce, un léger baiser. Une voiture de municipaux passe, une femme flic au volant. Elle nous regarde en riant et fait signe du pouce pour dire « super  ». Et nous répondons de même.

Le cadeau du taxi. A la recherche d’un arrêt de bus déplacé, nous errons tous les deux sur le quai face à Notre Dame. Il pleut, on ne trouve pas, j’ai froid. Alors on hèle un taxi. Il s’arrête mais nous apprend qu’il a un rancard important, qu’il ne peut pas nous emmener place de la République. Néanmoins, il nous invite à monter, insistant pour nous déposer à la première station de taxi. Un joli cadeau, fait par un de ces gentlemen taxi comme nous en rencontrons souvent.

Le taxi chantant. On a trouvé un taxi tout de suite, après avoir été déposés par notre gentleman-taxi-cadeau. C’est un Haïtien, modèle XXL. Stupéfaits, nous l’écoutons accompagner, d’une voix étrangement douce pour ce gabarit de colosse, Jeanne Moreau qui chante Le Tourbillon, Juliette Gréco, avec Les feuilles mortes, Charles Trenet deux fois, avec Douce France et La mer …. Et pour couronner le tout, Jolie môme et Léo Ferré. On lui demande quel est le poste qui diffuse une musique devenue rare sur les ondes ? Re-stupéfaction : il aime tellement ces chansons qu’il s’agit d’une sélection enregistrée par lui et non d’un poste…
On a chanté, les trois, ensemble, tout doucement pour bien entendre ces chansons que nous aimons. On lui dit qu’il nous offre un très joli moment, il répond que cela lui a fait plaisir, au même titre… Un moment heureux partagé avec l’exilé.


[1Paris X


Commentaires

Agenda

 

2019

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 48 prochains mois