Pneus lisses...

Rouler avec des pneus lisses ?

C’est une vieille histoire. J’étais jeune, alors.
Un matin, je prends ma R16 pour aller au boulot. Boulevard de Ménilmontant, des agents me font signe de m’arrêter. J’obtempère.
– « Vos papiers, s’il vous plait. » Je les tends. L’agent les prend, les lit, fait soigneusement le tour du véhicule. Puis :
– « Savez-vous que vous roulez avec des pneus à moitié lisses ? »
– …
Il me rend mes papiers, et :
– « Monsieur, quand on est fonctionnaire, on se doit de donner l’exemple. Vous pouvez repartir. »

Cet agent ne se trompait que sur un point : je n’étais pas fonctionnaire, comme la GMF, mon assureur le lui laissait supposer.
Pour le reste, la leçon était méritée. Je l’ai méditée et crois avoir fait ce qu’il fallait, depuis, pour m’en souvenir.
Il en est, cependant, à qui, aujourd’hui encore, un stage boulevard de Ménilmontant ne ferait pas de mal. Je veux parler de ceux qui croient prêcher d’exemple, en accumulant les labels d’honorabilité, Finansol et autres ESS, mais ne se privent pas, pour autant, de comportements douteux.

Quand, en effet, fonctionnaire ou pas, on se dit défenseur de l’intérêt général, on se comporte en conséquence. Rien n’autorise un particulier de décider à sa guise de l’usage des deniers publics. La fin n’excuse pas les moyens. Même insuffisantes, il existe des instances démocratiques pour cela. Il n’appartient pas à tel particulier d’affecter telle somme à la promotion des énergies renouvelables, plutôt qu’aux urgences hospitalières, à l’école de la République ou au logement social.

Lucien Farhi, 16 Septembre 2019


dimanche 13 octobre 2019
par  Catherine Cadou, Christian Sautter, Info

ELLE AIMAIT LA VIE

Texte publié avec l’aimable autorisation de
Christian SAUTTER et Catherine CADOU samedi 12 octobre 2019
Voir loin, agir proche

«  Merci. Merci ! », tels sont les derniers mots que Georgette ELGEY nous a laissés lundi après-midi. Catherine et moi étions venus, selon un rite bien établi, lire la dernière « Lettre aux amis », à cette admirable femme, alitée et à la vue affaiblie. Elle, qui fut une grande journaliste, avait écouté la saga de « La Croix » (qui était sur son lit à côté du journal Le Monde) à moitié assoupie avec un sourire d’ange un peu rémois. Elle avait ensuite aimé l’histoire de nos cousins parisiens qui, avec un groupe d’amis, ont pris en charge un adolescent malien venu de Libye, afin qu’il survive, s’instruise et obtienne des papiers pour devenir un bon électricien.

Georgette est décédée mardi matin et j’ai aussitôt pensé à un film qui avait fort impressionné mes dix-sept ans : «  Ils aimaient la vie  » (Kanal). Le réalisateur Andrzej WAJDA y décrit les derniers jours de l’insurrection de Varsovie. Cela se passait en septembre 1944 : à l’approche des troupes russes, les résistants polonais s’étaient soulevés contre l’occupant allemand et se battaient depuis deux mois, à armes inégales. Les troupes soviétiques n’ont pas bougé, laissant massacrer des officiers et soldats héroïques qui auraient pu, plus tard, s’opposer à l’occupation de leur pays par la puissance moscovite « amie ». Un parallèle avec les troupes américaines laissant aujourd’hui l’armée turque attaquer les Kurdes, dont le concours avait été précieux pour chasser Daech, serait mal élevé mais justifié.

Voir la suite de l’article...


Articles les plus récents

jeudi 17 octobre 2019
par  Jean-Marie Poutrel

Coup de coeur. LA DERNIERE LETTRE DE VOLTAIRE

Dans l’édition de Kehl des œuvres complètes de Voltaire (92 volumes in-douze), réalisée entre 1785 et 1790 sous la conduite de Condorcet et financée par Beaumarchais (l’écrivain de notre siècle a coupé ma fortune en deux), la correspondance de Voltaire comportait 7 473 lettres. On en dénombrerait 20 000 (...)

dimanche 13 octobre 2019
par  Catherine Cadou, Christian Sautter

ELLE AIMAIT LA VIE (texte intégral)

Texte publié avec l’aimable autorisation de Christian SAUTTER et Catherine CADOU samedi 12 octobre 2019 Voir loin, agir proche
« Merci. Merci ! », tels sont les derniers mots que Georgette ELGEY nous a laissés lundi après-midi. Catherine et moi étions venus, selon un rite bien établi, lire la (...)

jeudi 10 octobre 2019
par  Lucien Farhi

Fiction. La Caisse des Déboires et Consolations

Comme vous le savez déjà, ses études terminées, le stagiaire grec s’en retourna à Salonique pour y fonder le Comptoir Philanthropique de Macédoine, filiale de notre Comptoir philanthropique du Levant(1). Ses premiers pas lui furent pénibles. Remplacer l’échange par le don, folle entreprise ! En tout (...)

jeudi 10 octobre 2019
par  Clara Barge

Cinéma, Les Hirondelles de Kaboul

A Kaboul, le soleil se couche mais ne se lève pas. L’horizon semble trouble. Surtout pour ce jeune couple, Zunaira et Mohsen, qui contestent l’oppression quotidienne avec leur amour sans limite. Cette histoire se déroule en 1998, où règne la terreur des talibans.
Zabou Breitman a choisi (...)

dimanche 6 octobre 2019
par  Clara Barge

Vidéo. Wakarida

Cette vidéo a été tournée par Clara Barge, qui collabore par ailleurs à notre rubrique cinéma.
Wakarida, documentaire retraçant le quotidien d’une mission archéologique en Éthiopie, fut réalisé par une élève dans le cadre scolaire. En effet, Clara Barge eut l’opportunité de s’intégrer dans cette aventure (...)

vendredi 4 octobre 2019
par  Danielle Stordeur, Lucien Farhi

Cinéma Mid 90’s (titre en France 90’s)

Cinéma Mid 90’s (titre en France 90’s)
Dans le Los Angeles des années 90, Stevie, 13 ans, se cherche entre sa mère souvent absente et un grand frère quasi autiste et brutal qu’il admire. Il est admis dans une bande hétéroclite de skateurs ados bourrés de problèmes mais chez lesquels l’amitié est une (...)

jeudi 26 septembre 2019
par  Annie Favrie

Agir. Les Challenges d’Honneur du Design

Annie Favrie est légionnaire. Traduisez : elle est décorée de la Légion d’Honneur, ce qui en fait de facto un membre de cette éminente Société. Ce qui ne veut pas dire qu’elle soit militaire : sa décoration, elle la doit, entre autres, à son action tenace en faveur de la création d’entreprises, notamment (...)

mardi 24 septembre 2019
par  Nicole de Micheaux

Cinéma : Roubaix, une lumière

Le réalisateur Arnaud Despléchin a passé son enfance à Roubaix. A l’époque, la cité connaissait une certaine prospérité grâce aux entreprises du textile. Actuellement 45% de sa population vit au-dessous du seuil de pauvreté. C’est le taux le plus élevé, en France, dans une grande ville.
On comprend alors (...)

mercredi 11 septembre 2019
par  Jacques Vercueil, Nicole de Micheaux

Cinéma d’aujourd’hui : Une grande fille

Fin 1945, juste après le siège de Leningrad qui a duré 900 jours, c’est la fin de la guerre. La Russie a payé le plus lourd tribut à cette tragédie : 20.000.000 de morts dont 1.000.000 au cours du siège de Leningrad. Deux femmes ravagées par les événements se retrouvent. L’une, Iya « la Girafe », a (...)

samedi 7 septembre 2019
par  Info

SOLREMI Les Vans : appel à volontaires

Très important :
Pour cette rentrée SOLREMI, en association avec Amnesty International les Vans, propose un très beau spectacle au centre social.
Ce sera le 21 septembre à partir de 21h.
Spectacle « Des Rives A l’Autre »
Par la Compagnie Tungstène théâtre, soutenue par les MRAP et le conseil (...)

Agenda

 

2019

 

<<

Octobre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
30123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123

Brèves

20 septembre - DVD Cinéma : Dieu existe. Son nom est Petrunya

Au mois de Mai, nous vous avions signalé ce petit bijou macédonien. Vous allez pouvoir faire (...)

16 février - Immigration

Moussa est admis au droit d’asile !!!